Un “nouveau” sujet de l’Histoire de l’Algérie coloniale

Un autre 8 mai, un autre sujet pour culpabiliser notre pays dans ce dossier de l’Algérie française, le 8 mai 1945, une réaction de peur après l’assassinat de plusieurs centaines d’européens qui a entraîné une répression sanglante et sans doute disproportionnée.

Un nouveau sujet de repentance, mais la sauvagerie avec lesquels s’étaient perpétrer les meurtres des européens et l’époque après plus de quatre ans de guerre et une armée à fleur de peau, peuvent, sans excuser les excès, au moins les expliquer.

Quatre députés de la NUPES, Sabrina Sebaihi, Elsa Faucillon, Fatiha Keloua Hachi et Danielle Simonnet demandent la création d’un groupe de travail sur cette tragédie.

Lire sur le site “AA afrique” l’article de Aksil Ouali en suivant ce lien.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*