Communiqué AJIR pour les Harkis : amendement en faveur des veuves de harkis

Le Gouvernement vient de déposer un amendement répondant à la demande d’AJIR pour mettre fin aux différences de montant d’allocation de reconnaissance selon la date de décès du mari

A partir du 1er janvier 2024, toutes les veuves d’anciens Harkis bénéficieront d’une allocation de reconnaissance ou d’une allocation viagère mettant fin aux disparités injustes générées involontairement par la superposition de nombreux textes selon la date de décès du conjoint.

Cette mesure est d’autant plus appréciable que la plupart des veuves n’ont pas de retraite personnelle et celle de leurs défunts maris sont très modiques, l’Etat les ayant délaissés sans formation professionnelle à leur arrivée.

Le Gouvernement a également tenu à ce que les Harkis (peu nombreux) qui ne percevaient rien (suite à leur choix en 2005) puissent à partir du 1er janvier 2024 bénéficier d’une allocation mensuelle.

Nous nous réjouissons de cette avancée et de l’écoute du Gouvernement.

Merci à l’ensemble des 1643 signataires de notre appel, les 65 associations qui ont manifesté leur soutien, tous les parlementaires (au Sénat et à l’Assemblée) de divers partis qui ont cosigné notre amendement. Grâce à votre soutien et à la mobilisation de beaucoup nous avons obtenu gain de cause.

Merci donc à toutes et tous !

P.S. : Toutes celles et tous ceux qui souhaitent :

  • continuer leur soutien à l’histoire et la mémoire des Harkis,
  • recevoir des informations liées à cette noble cause pour suivre nos actions à destination de cette population

merci de nous le faire savoir par mail à : ajirfrancecontact@gmail.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*