Sauver les interprètes afghans

Cette nouvelle lettre évoque le sort tragique des interprètes afghans dont nous avons eu besoin lors de nos interventions dans ce pays.
Ces hommes qui sont les oreilles et la langue de nos soldats, sans lesquels, nous serions démunis car incapables de comprendre les dialectes locaux, sont en but à la vengeance des talibans et mis au banc de leur société qui les voient comme des traitres en terre d’islam.

Vous trouverez également la tribune de Boualem Sansal qui livre une réflexion lucide sur ce qui se passe en Algérie.

Mais aussi une longue recension sur une soirée exceptionnelle organisée par notre association autour de la projection du film de Marcela Ferraru : “Hélie de Saint Marc, témoin du siècle”.
Ce film entame d’ailleurs un tour de France demandé par toutes les associations patriotiques de province.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*