Rwanda: le point par Hervé Cheuzeville

A nouveau, on reparle du Rwanda et à nouveau les stipendiés de Kagamé et de ses alliés anglo-saxons, repartent à l’assaut de notre armée, de nos officiers, de nos soldats.

Hervé Cheuzeville nous livre, dans son nouvel ouvrage ” Rwanda: 25 années de mensonges” toutes les désinformation sur ce dossier.

Ci-après la préface:

HerCheuzeville, acteur humanitaire qui a choisi d’écrire n’est pas un des journalistes « modernes » qui se sont donné pour mission de formater l’esprit du lecteur. Il ne cherche pas à faire l’actualité mais il réagit à l’actualité à laquelle il a été confronté et qui l’a scandalisé. Et parmi les scandales de ces dernières décennies, tout ce qui s’écrit sur le drame rwandais tient une large place.

  Pourtant, Hervé Cheuzeville n’était pas tourné initialement vers l’Afrique. Titulaire de deux diplômes supérieurs (langues et civilisations Thai et Lao) de l’Institut des Langues et Civilisations Orientales, c’est en Thaïlande, au Laos et en Birmanie qu’il a commencé sa carrière d’humanitaire. Revenu en France, il n’a découvert l’Afrique qu’en 1989 pour le compte du PAM qui l’a envoyé au Malawi, au Mozambique, en Ouganda, au Burundi et au Soudan. Il a connu le Rwanda en 1996, alors que ce pays était un champ de ruines et un monceau de cadavres. Il y est revenu en 1998 mais, jugé par trop politiquement inconvenant par la dictature impitoyable de Paul Kagame, il a dut en partir au plus vite. Cependant, comme tous ceux qui ont connu ce pays, il était loin de se douter alors que, durant toutes les années qui suivirent, le Rwanda ne le quitterait plus.

Marqué par la tragédie épouvantable qu’a vécu ce peuple, et dont pourtant il n’a contemplé que les traces et les conséquences, Hervé Cheuzeville écrit et l’humanitaire se double d’un auteur. Thérapie, catharsis ou simple besoin de témoigner, de comprendre l’impensable ou de rechercher la vérité, il écrit beaucoup, pas uniquement sur le Rwanda mais beaucoup sur le Rwanda qui est présent dans quatre de ses livres.

Ainsi lorsqu’il publie chez l’Harmattan en 2003, “Kadogo, Enfants des Guerres d’Afrique Centrale“, ne parle-t-il pas un peu des ces enfants-soldats de l’APR qui du 1 octobre 1990 au 4 juillet 1994 attaquèrent sans relâche le Rwanda depuis l’Ouganda ?

Le second livre, “Chroniques africaines de Guerres et d’Espérance“, paru aux Éditions Persée en 2006 nous parle aussi du Rwanda, de même que le troisième et le quatrième ouvrage. Aussi pourquoi publier encore un livre sur ce sujet terrible et brulant où tant d’auteurs crurent bon d’émettre des opinions militantes mal informées, voire même contraires à la réalité factuelle le plus élémentaire ?

En regroupant dans un seul volume vingt-quatre textes écrits de 2004 à 2017, Hervé Cheuzeville montre le cheminement du mensonge et de la manipulation. Réagissant à des épisodes qui ont marqué l’histoire de ce pays au cours de ces années et qui visaient pour l’essentiel le seul et unique but de conforter le pouvoir d’un dictateur sanguinaire qui après vingt-quatre années de pouvoir sans partage a réussi à se faire « réélire » avec le modeste mais très stalinien pourcentage de 98,8 % des suffrages soi-disant exprimés.

Hervé Cheuzeville crie son indignation ; indignation non pas sur les faits de 1994 mais indignation devant les comportements de certains qui n’hésitent pas à instrumentaliser le drame rwandais pour faire oublier leur propres responsabilités dans cette tragédie ou pour mieux tirer profit, avantages et bénéfices de cette tragédie. Chacun de ses textes est une pierre blanche conduisant vers la vérité à travers les méandres de la désinformation

Lire sur le site “France Turquoise” en suivant ce lien.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*