La naissance

Le Secours de France, est né des tragédies vécues lors de l’indépendance de l’Algérie par :

  • les populations européennes, chassées dans des conditions dramatiques d’un pays que leurs ancêtres avaient fondé et qui était le leur.
  • les populations berbères et arabes qui avaient choisi la France.
  • les soldats pourchassés et condamnés pour respect de la parole donnée.

C’est pour leur venir en aide que Clara Lanzi fonde, en 1961, le Secours de France.

Les missions

Son but : apporter à ceux qui ont souffert de leur engagement au service de la France et à leurs familles un soutien matériel et moral.

Depuis plus d’un demi siècle, le Secours de France poursuit sa mission en l’adaptant et en l’actualisant dans le respect de ses idéaux et de ses engagements d’origine (voir « Missions »)

Cette mission de base se décline en trois axes :

– un soutien matériel aux « oubliés » de l’histoire et aux persécutés d’aujourd’hui :

Harkis, vieux soldats , anciens légionnaires,

Communautés chrétiennes du Proche-Orient et du Moyen-Orient,

– une aide financière aux plus jeunes :

aux petits-enfants de harkis,

indirectement, aux jeunes de banlieues via les associations et écoles dédiées à leur assimilation,

– une action de sensibilisation de l’opinion à des réalités historiques déformées ou passées sous silence

Sous le signe de Saint-Martin

st_martin

Par son aide, immédiate, directe et personnalisée, libre de toute contrainte politique et administrative, Secours de France renouvelle le geste de son patron, fondement du lien social et image immortelle de notre pays.