41ème congrès du Cercle Algérianiste à Hyère

Ce congrès qui rassemble tous les pieds-noirs adhérents des Cercles Algérianistes régionaux qui est organisé tous les deux ans s’est déroulé à Hyères selon le programme ci-après:

Compte-Rendu du 41ème congrès National du Cercle Algérianiste.

Ci-joint le programme de ces deux jours qui comme vous pouvez le constater sont organisés principalement autour de la calamiteuse déclaration du candidat Emmanuel Macron à Alger en février 2017.

Inutile de dire que la communauté Pied-Noir a très mal ressenti ces mots incroyables prononcés en « pays étranger » et sur cette terre charnelle qui a été nourrit de la sueur et du sang leurs ancêtres et de leurs larmes lors de l’exode.

Ces « expatriés » qui refusent d’être appelés des rapatriés, puisqu’ils sont partis sous la menace de mort des « moudjahidin » déchaînés et qui pleurent près de 3000 disparus après la déclaration d’indépendance, l’armée française présente en Algérie ayant reçu l’ordre de ne pas intervenir pour les protéger..

Le gouvernement du général De Gaulle n’avait nullement programmé leur retour sur la métropole et l’accueil reçu de la mère Patrie fut des plus froid, voir hostile.

Maître Gilles-William Goldnadel, est porteur de la plainte déposée par le « cercle Algérianiste » contre le candidat Emmanuel Macron pour diffamation.

L’instruction suivant son cours, Le Président de la république, bénéficiant le l’immunité, il faudra attendre la fin de son mandat pour avoir un résultat.

Cette procédure vise à empêcher que la déclaration d’Alger : « la colonisation française en Algérie (et ailleurs ) est un crime contre l’humanité et une barbarie », soit reconnue comme crime imprescriptible qui permettrait n’importe qui d’ester en justice contre n’importe quelle personne (comme les Klarsfeld poursuivant les officiers nazis).

On imagine ce que cela pourrait entraîner de la part des tenants du F.L.N. outre méditerranée et surtout sur notre propre sol, genre Benjamin Stora, Gilles Manceron et consorts.

il n’y eu, malgré une belle dépêche de l’A.F.P., quasiment aucun article, aucun entrefilet, aucune citation dans la grande presse papier ou audiovisuelle !

Comme le dénonceront les autres intervenants, Arnaud Folch, Philippe Bilger et André Becoff, il est insupportable de constater que la cause des Pied-Noirs n’intéressent pas les journalistes qui sont , par inculture ou par conformisme, pas ou peu intéressés par le passé de la France éternelle et ne réagisse qu’à la repentance, à la doxa sur les atrocités de la colonisation et au crimes de l’homme blanc envers les populations indigènes.

A ce sujet, André Bercoff, avec le sens des réalités déclara que les émigrés d’aujourd’hui, d’où qu’ils viennent, reçoivent un meilleur accueil que les pied-noirs en 1962.

Et Maître Gilles-William Goldnadel n’hésita pas à déclarer, que face aux mots de notre candidat à la Présidence de la république, la communauté Pied-Noir représente les « meilleurs français ».

Il y eut, une fois n’est pas coutume, une pièce de théâtre, « Le fils du soleil » de Catherine Ruiz, fille de pied-noirs, très bien ficelée qui donne la parole aux acteurs de la tragédie algérienne.

Une rétrospective de ces années de braise, une description de la société de l’Algérie, de sa culture et des drames entraînés par ces événements tragiques au sein de chaque groupe formant cette société très particulière.

La mise en scène mériterait un plus grand relief, plus de mouvement et sans doute un décor plus recherché, mais cette jeune troupe n’a pas beaucoup de moyen et le sujet abordé n’est pas dans l’air du temps. Il convient que nous fassions tous des efforts pour aider financièrement le montage de cette pièce et que nous mettions tout en œuvre pour qu’elle soit représentée.

La table ronde des nos historiens, Olivier Dard, Michel Renard et Guy Pervillé, animée par Guillaume Zeller a permis une exploration de ce que, de leur point de vue, la qualification de « crime contre l’humanité et de barbarie », la réalité historique rendait cette déclaration absurde et insultante pour la France et les Pied-Noirs en particulier. Mais aussi a permis au congressistes de comprendre les dangers que cela comportait pour l’avenir.

Malgré le fait que, selon un sondage récent sur la question : « la France doit-elle faire des excuses à l’Algérie », les réponses sont différentes en fonction de l’âge des personnes interrogées. Les jeunes générations qui n’ont pas connus ces événements sont à 70 % pour que la France s’abaisse à faire des excuses tant les jeunes générations sont formatées par nos médias et surtout par l’éducation nationale et pourtant, les étudiants de nos trois professeurs ne sont pas hostiles aux thèses de la réalité historique.

Voilà qui nous permet de grands espoirs.

A ce sujet, le Cercle Algérianiste a remis ses prix universitaires 2016 et 2017 qui couronnent des travaux de Master 1, Master 2 et de fin d’étude qui sont l’aboutissement de recherches très pointues, élaborées sous la direction de professeurs, dont Olivier Dard, qui ont pour sujets l’Algérie sous tous ses aspects.

Notamment, une étudiante à fait tout une étude sur le sujet central de « l’anisette » ce qui, à partir de ce monument de nos amis pieds-noirs, lui permet une analyse fine de la société de l’algérie, sous tout ses aspects particuliers.

Marcella Ferraru a présenté un petit film d’une quinzaine de minute consacré à Hélie Denoix de Saint Marc particulièrement abouti et très apprécié.

Originalité : Marcella a décidé de s’appuyer sur les écrits de Saint Marc et d’illustrer ses propos admirables par des images d’archives choisies et qui soulignent, en parfait harmonie avec les textes, la pensée profonde de notre Héros : Guerrier, Grand Chef, Homme de lettres à l’écriture simple mais percutante, Exemple pour la jeunesse, Humaniste au sens chrétien du terme, Imprégné de la grandeur de la France passée et nous donnant les clefs de l’avenir.

Une belle réussite pour ce qui est une des parties du futur documentaire et qui concerne naturellement l’Algérie. Sont prévus, le déroulement de la vie de notre Héros, la résistance, l’Indochine, le condamné, l’écrivain, le philosophe.

Il y eut également la proclamation des résultats des prix littéraires algérianistes Jean Pommier 2016 et 2017 puisque le congrès n’a lieu que tous les deux ans.

Thierry Rolando, président du Cercle Algérianiste a, comme à son habitude, été un Monsieur Loyal, brillant, pertinent et enjoué qui a conduit le fil et les enchaînements tout au long de ces deux journées particulièrement riches.

Ce congrès organisé par le Cercle Algérianiste d’Hyères – 83400, présidé par Monsieur Jean-Pierre Roche et avec le soutien de ce chef d’orchestre extraordinaire qui est Madame Suzy Simon-Nicaise et une équipe de bénévoles dévouée et accueillante, fut parfait en tout point. Il a réuni plus de 1200 congressistes.

Monsieur Jean-Pierre Giran, nous a accueilli chaleureusement et nous a reçu dans « l’Espace 3000 » merveilleusement situé au centre-ville qui s’est avéré tout à fait adapté à cette manifestation et dont l’extension nous a permis de nous restaurer.

L’organisation du dîner de gala du samedi soir a été en tout point remarquable. L’accueil des 400 convives s’est fait sans problème, dans la bonne humeur et la joie de nous retrouver autour d’un repas d’une très grande qualité et d’un service parfait.

Aspects particuliers

1/ Thierry Rolando a rendu un très bel hommage à Daniel Lefeuvre à l’occasion du 4ème anniversaire de sa mort avec un éloge et un très joli petit film

2/ Les épisodes nostalgiques que sont les films d’archives ont été très bien choisis et unanimement appréciés comme d’habitude :

– Lettre d’un français d’Algérie

– Ecoles en Algérie

– 1962….Exode

3/ « Un coeur pour Philippe » est une initiative de Roger Belmonte en faveur du fils de Roger Degueldre, Philippe Bésineau qui souffre d’une insuffisance cardiaque majeure et qui a besoin d’une transplantation. Philippe vit, en Argentine, seul, très chichement et n’a pas les moyens de venir en France, d’y séjourner et bien entendu de financer une intervention aussi lourde.

Cette opération « Un coeur pour Philippe », imaginé par Roger Belmonte et soutenue par « Les amis de Raoul Salan », « l’ADIMAD » et « secours de France ».

4/ Documentaire de Marcela Ferraru sur ce personnage hors du commun: Helie Denoix de Saint Marc.

L’excellente idée de Marcella Ferraru, la réalisatrice, est de reprendre, mot pour mot, les écrits sublimes de Saint Marc et des les illustrer par des images d’archives sur chaque étape de sa vie.

L’extrait remarquable d’environ 15 minutes présentée aux congressistes est apprécié unanimement et notamment par Madame Blandine de Bellecombe, fille d’Hélie de Saint Marc et Thierry Rolando.

Pour consulter le site du Cercle Algérianiste cliquez sur ce lien.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*